Une aventure monumentale  (Albin Michel 2016)

  1834. Prosper Mérimée, jeune écrivain prometteur et fonctionnaire par nécessité, déroche le poste d'Inspecteur général des Monuments historiques. Unique employé du service qu'il dirige, il est chargé, à lui seul, de recenser tous les monuments français ainsi que les chefs d'œuvre qu'ils contiennent pour sauver ce qui mérite de l'être… Une tache surhumaine ! 

 

Son combat épique nous est raconté par une adversaire inattendue, une ravissante Anglaise, Emily, qui pille le patrimoine qu'il est censé protéger pour le revendre outre-Manche.

 

Emily nous entraîne sur les traces de Mérimée tandis qu'il arpente la France lutte contre les démolisseurs, ferraille avec les politiques, lance d'ambitieuses restaurations qu'il confie à des originaux comme Viollet-le-Duc… Elle nous entraîne aussi dans l'intimité de l'auteur de Carmen comme dans celle de son grand rival, Victor Hugo, très engagé, lui aussi, dans la réconciliation des Français avec leurs monuments.

 

C'est la formidable aventure du sauvetage du patrimoine national qui est retracée dans ce roman. Le combat d'un homme, seul au départ, qui contribuera à faire de la France la première destination touristique du monde.

 

En mêlant aux faits réels le point de vue d'un personnage fictif, Olivier Dutaillis met en perspective, avec humour et brio, l'histoire de ce combat décisif pour la culture.

                                                                             

Un bouquin exceptionnel ! Un livre extraordinaire !              Coup de cœur des libraires.  Gérard Collard  LCI

 

Une fresque érudite et enlevée qui vaut autant pour la précision historique que pour la richesse des anecdotes. Un régal !                                                                                                                                             CS      Géo-Histoire

 

Du bel ouvrage !                                                                                                                    Denis Demonpion   L'Obs

 

Humour et érudition.                                                                                Martine Freneuil   Le Quotidien du Médecin

 

Un récit vif et spirituel.                                                                                              François d'Epenoux.  Télé Z

 

Une fresque vibrante et passionnante.                                                         Francis Matthys   La Libre Belgique

 

 

Interview  Une aventure monumentale  Le Point.fr

 

La pensionnaire du bourreau

Prix du roman populaire 2014

Livre de Poche, novembre 2016

 

 Rien ne destinait la jeune Manon à devenir une héroïne de la Révolution française. Rien, si ce n’est un tempérament rebelle qui la pousse à quitter sa Vendée natale, fuyant un passé douloureux. Propulsée dans le tourbillon des événements de 1789, elle découvre avec émerveillement un Paris en pleine effervescence. Pensionnaire chez le bourreau de Paris qui arrondit ses fins de mois en louant des chambres, modèle pour le peintre David, serveuse au cœur du Palais Royal, elle tombe amoureuse de Benjamin, un député aux états généraux qui l’initie à la politique et lui présente les grandes figures de l’époque. D'abord convaincue que l'ordre ancien ne changera jamais, tout particulièrement pour les femmes, Manon voit ses certitudes vaciller. Entre exaltation et terreur, elle nous entraîne dans les coulisses de la Révolution…

À travers la voix de cette fille du peuple, combattive et passionnée, l'auteur fait revivre d'un point de vue féminin, cette période fondatrice de notre Histoire. De la prise de la Bastille à l'abolition de l'esclavage, du droit au divorce à la guerre civile, une vaste fresque originale et ambitieuse, portée par le talent de romancier d’Olivier Dutaillis. 

La Révolution de 1789 continue de traverser la société française d'aujourd'hui… Cette fresque historique permet de plonger avec intensité dans les coulisses de la Révolution.                                    France Infos  Le livre du jour

 

Un joli livre… On rentre avec une grande justesse de ton dans le quotidien du peuple par le biais de cet aspect très féminin.                                                                                                                                  La Marne

 

Est-ce parce qu'il est aussi auteur dramatique, rompu aux coups de théâtre habilement agencés ? Son roman caracole de page en page - d'acte en acte ? - avec une science des ruptures, des surprises, qui pimente constamment la lecture.                                                                                                        Télérama

Est-ce parce qu'il est, aussi, auteur dramatique, rompu aux coups de théâtre habilement agencés ? Son roman caracole de page en page – d'acte en acte ? – avec une science des ruptures, des surprises, qui pimente constamment la lecture
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/la-pensionnaire-du-bourreau,110469.php#63RfHPYHZbdDGmdA.99
Est-ce parce qu'il est, aussi, auteur dramatique, rompu aux coups de théâtre habilement agencés ? Son roman caracole de page en page – d'acte en acte ? – avec une science des ruptures, des surprises, qui pimente constamment la lecture
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/la-pensionnaire-du-bourreau,110469.php#63RfHPYHZbdDGmdA.9

 

Est-ce parce qu'il est, aussi, auteur dramatique, rompu aux coups de théâtre habilement agencés ? Son roman caracole de page en page – d'acte en acte ? – avec une science des ruptures, des surprises, qui pimente constamment la lecture
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/la-pensionnaire-du-bourreau,110469.php#63RfHPYHZbdDGmdA.99

Olivier Dutaillis nous convie avec brio à vivre la mise en place des piliers de notre république. Piquant.       Envies 

 

Comme si on y était ! Olivier Dutaillis nous plonge au cœur de la Révolution en mettant l'art du roman au service de l'Histoire. Pour que le passé éclaire le présent…                                                                  L'Est Républicain

 

Sous la plume d'Olivier Dutaillis on parcourt à 100 à l'heure cette période à la fois exaltante et sombre à travers les yeux d'une femme courageuse. Un très bon moment.                                                          Notre temps   

 

Ce roman passionnant offre un nouveau regard sur cette période charnière.                      La libre Belgique

 

Un rythme soutenu qui ne faiblit jamais… Découvrez l'Histoire comme jamais… Un véritable coup de cœur littéraire qui se doit d'être lu !                                                                                               Ptitblog Le portail 100% culture

 

L'écriture d'Olivier Dutaillis est en tout point admirable… avec beaucoup d'humour… ainsi qu'une solide documentation… elle touche le lecteur par cet accent de vérité qui fait, prouesse du roman, de Manon un personnage historique.                                                                                                           Le Salon littéraire

 

Le jour où les chiffres ont disparu

Adapté pour France Culture, La Vie Moderne, automne 2016.

Adapté pour le théâtre. Festival d'Avignon 2017.

 

" On se met à tout compter. À tout calculer ! C’est sournois, visqueux, ça se glisse même pendant le sommeil… Et crac ! Ca y est ! On est atteint ! C’est grave ! Très grave ! C’est ça la dictature des chiffres ! Eh bien, ça a assez duré ! 

Anna, jeune virtuose, interrompt brutalement sa carrière, frappée d’un mal étrange : la mathématopathie aiguë. Elle choisit alors de s’en prendre aux chiffres eux-mêmes, et conçoit un grand projet pour combattre cette tyrannie. Un projet pas si fou que ça.

La plume alerte et incisive d’Olivier Dutaillis nous entraîne dans un univers résolument décalé où la névrose des personnages n’est qu’un prétexte à déchiffrer l’énigme du quotidien. Un roman profondément original, teinté d’humour et de fantaisie. "

« Olivier Dutaillis surprend avec ce roman drôle et d’une grande originalité. » Métro

« Olivier Dutaillis dénonce le pouvoir des chiffres sur nos existences. Subtil. » Christophe Mangelle, La Fringale littéraire

« Un roman surprenant ! » Brigitte Kernel, Cosmopolitan

« Beaucoup de finesse… Une histoire qui fait du bien… » Pariscilaculture

« Le jour où les chiffres ont disparu est un roman tendre et drôle qui se lit aussi bien comme une enquête que comme une introspection… roman d’une grande richesse et d’une qualité d’écriture simple et juste. » Loïc Di Stefano, Le Salon littéraire

« Un univers résolument décalé où la névrose des personnages n’est qu’un prétexte à déchiffrer l’énigme du quotidien. » Fémi-9

« Une idée apparemment simple, contenue dans le titre, mais qui ouvre quelques pistes tout à fait

passionnantes… » TGV Magazine

« Un roman profondément humaniste » Le Quotidien du médecin

" Ce roman a l'élégance d'un conte poétique et pourtant contemporain. "  Le journal de Saone et Loire

« Une piquante multiplication littéraire - un roman d'initiation et une intrigue policière - dont le produit est une parabole arithmétique et morale. » Le Point

Bientôt de retour

Bientôt de retour

 

Un jour, Claire disparaît, laissant sur la porte de sa boutique une écriteau : Bientôt de retourLiaison amoureuse ? Manipulation ? Son mari découvre qu'il ignore certains aspects de la vie de sa femme. Le départ de Claire a des répercussions sur son entourage, impliquant même un adolescent secrètement amoureux d'elle et la vieille Mme Gregorian qui vit dans ses souvenirs.

Fantasmes, liaisons clandestines, première fois, aventure, abandon… Chacun se trouve confronté à sa vie intime, à ses espoirs, à ses limites. Tout un paysage intérieur que Claire a longtemps préféré laisser dans l'ombre.

Pour une fois, elle est invitée à aller au bout d'elle-même. 

 

Le simulateur

Le simulateur

Régis Naour, le narrateur, est infirmier dans un régiment, à Eckberg, en Lorraine. Solitaire et d'aspect repoussant, il est brusquement attiré par Bruno Semaine, un jeune appelé du contingent qui refuse de faire le service militaire. Qui donc est ce garçon bizarre qui a grandi dans le faubourg Saint-Antoine, a connu des aventures au Palais de la Femme, foyer de l'Armée du Salut, a eu pour maîtresse Charlotte qui s'est suicidée, cherche enfin par tous les moyens à se faire exempter ? Faux accès d'agitation, anorexie, certificats médicaux de complaisance ne serviront à rien : le médecin-major du régiment le déclare apte au service, en l'accusant d'être un simulateur.

Simulateur ! C'est justement cela qui fascine Régis Naour jusqu'à l'obsession. Il va mener une enquête de plus en plus serrée sur les origines de Bruno, son enfance et ses rêves, son diplôme de kiné. Entre les deux hommes, l'intimité se resserre. Ils s'épient, à la fois par curiosité et par haine, mais peut-être parce qu'ils ont deviné qu'ils sont chacun l'image réfléchie de l'autre.

Où est le vrai simulateur ? Où finit le mensonge ? Où commence la folie ?

Histoire étonnante d'un mutuel envoûtement, traitée avec une clarté parfaite, impitoyable. 

 

Billets d'absence

 

Curieuse habitude de noter chaque souvenir qu'il a d'elle, d'en faire une fiche et de la classer. " Pic de la Mirandole " n'est plus un cours modèle lorsque Grumbert y séduit Virginie son élève de Terminale. Elle a dix ans de moins que lui. Le Gazon Bleu, quelques nuits blanches, un pavillon à Villeneuve-Saint-Georges abritent leur liaison clandestine. Plus tard, quand Virginie le délaisse pour voler de ses propres ailes, Grumbert trompe la solitude avec un micro-ordinateur qu'il appelle Chouquette. Dans sa mémoire, il consigne leurs souvenirs : les Billets d'absence.

Est-ce ainsi qu'il résoudra ses problèmes de cœur ? Un roman très original où les jeux de l'amour et de l'informatique sont chargés de tendresse et de fantaisie.